Comment se reconvertir sans perte de salaire ?

Changer de métier n’est pas anodin et provoque de nombreux bouleversements, tant dans la vie professionnelle que dans la vie personnelle. La reconversion peut se caractériser par un changement de poste, de secteur d’activité, de conditions de travail ou encore de rémunération. Toutefois, malgré ces nombreux bouleversements, cette envie de donner plus de sens à sa vie professionnelle en entamant une reconversion est partagée par de nombreux Français. En effet, d’après le baromètre publié par Centre Inffo en janvier 2021, 20% des actifs en janvier 2021 préparaient leur reconversion professionnelle et 27% des actifs y pensaient fortement

Cependant, si la formation ou la reconversion sont signe de nouveau départ, ils sont aussi synonyme de coût : il convient donc de se questionner sur les sujets pratiques tels que le maintien d’une rémunération pendant le processus de reconversion ou encore la rémunération de la formation professionnelle. 

Découvrez sans plus attendre nos meilleurs conseils pour une reconversion sans embûche et sans perte de salaire ! 



Trouver une solution pour se reconvertir sans perte de salaire

La crainte de perdre son salaire ou d’avoir des difficultés financières ne doit pas freiner votre envie de reconversion. Néanmoins, il est primordial de prendre en compte ces changements afin de trouver une solution optimale pour la réalisation de votre projet. En effet, malgré cette mutation de carrière professionnelle, il faut pouvoir continuer à payer vos factures, vos charges et maintenir le même train de vie pour subvenir à vos besoins.

 

Trouver une solution pour une reconversion sans perte de salaire vous garantira une sécurité financière et une sérénité pendant cette période de bouleversements.




Les meilleures solutions pour se reconvertir tout en gardant un salaire

Anticiper la reconversion et mettre de l’argent de côté

La reconversion nécessite d’avoir un revenu ou des financements pour suivre des formations, notamment si vous voulez maintenir votre salaire. Lors de votre période de réflexion, nous vous conseillons d’anticiper votre future reconversion en plaçant de l’argent sur un compte épargne. Le montant économisé constituera un complément utile pendant votre recherche d’un futur emploi afin de couvrir des frais éventuels ou de financer votre formation. Si cette solution ne permet pas d’avoir un revenu aussi conséquent qu’un salaire sur la durée, elle aide néanmoins à maintenir un minimum de fonds en cas de besoin. 




2 Suivre des formations tout en étant salarié et en conservant son emploi

Saviez-vous que 48% des Français envisageaient de suivre une formation au cours de l’année 2021 ? La formation est le moyen idéal de se préparer à exercer un nouveau métier, de changer de secteur d’activité, ou simplement d’amorcer sa reconversion professionnelle avec davantage de compétences et de connaissances pour exercer le métier visé.

 

Pour pouvoir suivre une formation sans risquer de voir votre salaire s’amoindrir, nous vous conseillons de conserver votre emploi dans votre entreprise actuelle, et ce, le plus longtemps possible, c’est-à-dire jusqu’au moment d’exercer votre nouvel emploi. Tout en exerçant votre métier, vous pourrez participer à des formations en ligne en dehors de vos heures de travail. Dans certains cas, il est même possible de le faire sur votre temps en entreprise ou encore sur vos périodes de congés. Ainsi vous serez toujours rémunéré tout en vous formant ! 



3 Se tourner vers les aides et dispositifs de financement pour garder une rémunération

Saviez-vous que plusieurs aides à la reconversion professionnelle sont disponibles pour vous accompagner dans votre projet ? Les aides peuvent vous aider à financer votre formation et dans certains cas vous assurer le maintien de votre salaire !




Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF ou Compte Personnel de Formation est un dispositif mis en place depuis 2015 qui a pour rôle de financer des formations professionnelles et d’indiquer à tout travailleur ses droits pour les réaliser.

 

Le CPF fonctionne selon le principe de crédits cumulés : le compte est alimenté à hauteur de 500 € chaque année travaillée à temps plein, dans une limite de 5 000 € cumulés, ou 8 000 € selon certains cas particuliers. Le solde du CPF peut ensuite être mobilisé en totalité ou partiellement pour financer votre formation de reconversion ou un bilan de compétences. Le CPF est accessible à tous les actifs ou demandeurs d’emploi de plus de 16 ans et peut se consulter en ligne depuis le site web du CPF.


L’avantage majeur de ce dispositif est que si vous êtes salarié et que vous souhaitez suivre une formation avec le CPF pendant vos heures de travail, vous serez toujours rémunéré : il vous faudra alors rentrer dans le cadre du PTP ou Projet de Transition Professionnelle.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

Le Projet de Transition Professionnelle, ou CPF de transition, est un dispositif qui encourage les salariés à entreprendre des démarches de reconversion. Ce système est adapté aux personnes souhaitant maintenir leur rémunération tout en se formant ! En effet, suivant les conditions d’accès et avec l’accord de l’employeur, le salarié peut bénéficier d’une formation longue tout en percevant une rémunération égale à son salaire moyen de référence. 




4 Suivre une formation rémunérée pour mettre en place sa reconversion

Saviez-vous que vous pouvez suivre certaines formations tout en percevant une rémunération ? Voici les processus à mettre en oeuvre pour se former tout en conservant un salaire : 

 

  • rendez-vous sur le site web de Pôle Emploi afin de prendre connaissance des différentes formations proposées et des différentes rémunérations qui s’offrent à vous en fonction de plusieurs critères comme votre situation personnelle ou encore vos allocations actuelles ; 

 

  • consultez la liste des formations et des cours dispensés par les établissements GRETA : ce sont des établissements liés à l’Éducation nationale qui proposent des formations pour les adultes, avec la possibilité de faire une alternance et de percevoir une rémunération. L’alternance est accessible aux personnes ayant entre 16 et 25 ans, mais aussi aux bénéficiaires de minimas sociaux et de demandeurs d’emploi, et ce, sans limite d’âge ; 

 

  • faites une demande de VAE (validation des acquis de l’expérience) auprès de votre employeur : selon vos expériences et vos compétences professionnelles, cette validation des acquis permet d’obtenir un diplôme ou une certification professionnelle qui vous seront utiles pour changer de métier ou pour bénéficier d’une promotion. Après l’accord de l’employeur, la VAE peut être réalisée pendant les heures de travail avec un congé VAE, ce qui permet le maintien de la rémunération du salarié.

 

Sachez enfin que la VAE peut entrer dans le cadre du dispositif de reconversion ou promotion par l’alternance (PRO A) : il s’agit de bénéficier d’une formation en alternance pour se former tout en garantissant le maintien de sa rémunération et de sa protection sociale.




Préparer sa reconversion professionnelle

Si la perte de salaire, la formation ou la reconversion sont pour vous un sujet de préoccupation, nous vous conseillons de vous tourner vers des professionnels de la reconversion ! Nous vous proposons des ateliers et des salons pour vous aider à trouver des réponses concernant votre projet d’avenir professionnel. Avec Profession’L, faites de votre reconversion un véritable succès ! 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.