Aides à la reconversion : quelles solutions existent ?

Chaque année de plus en plus de personnes, qu’elles soient en activité ou à la recherche d’un emploi, songent à la reconversion pour donner plus de sens à leur vie professionnelle. Selon un sondage CSA mené en 2021, près d’un Français sur deux envisage ou a déjà initié un projet de reconversion.

 

Changement de métier ou d’organisation, nouvelles conditions de travail ou encore rémunération parfois revue à la baisse : entreprendre une reconversion professionnelle demande de reconsidérer sa carrière sous bien des aspects. Cependant, avant même d’entamer ce parcours riche en transformations, il est nécessaire de s’interroger sur le financement de votre nouveau projet professionnel. Si le gouvernement a, au fil des années, développé de nombreux dispositifs d’accompagnement pour financer et encourager à la reconversion, savez-vous quels sont ceux auxquels vous pouvez prétendre ?


Levons le voile sur les différents financements et aides disponibles en fonction de votre situation pour une reconversion professionnelle réussie !

 

Les aides à la reconversion professionnelle en tant que salarié

Le Compte Personnel de Formation : CPF de transition professionnelle

Répondant anciennement au nom de Droit individuel à la formation (DIF), le Compte Personnel de Formation (CPF) a fait son apparition en France en janvier 2015. Ce dispositif ouvre les portes de la formation professionnelle en mobilisant les crédits cumulés par les salariés ayant exercé un emploi. Chaque année, 500 € sont ainsi alimentés sur votre compte en ligne pour un emploi à temps plein. Le solde du CPF peut alors être utilisé partiellement ou totalement, quand l’employé le souhaite pour faire un bilan de compétences ou une formation en vue d’une reconversion professionnelle. 

 

S’il n’est pas obligatoire d’être en emploi au moment de la mobilisation du Compte Personnel de Formation, il présente un avantage de taille pour le salarié : le maintien de son salaire. Dans ce cas, le salarié rentre dans le cadre du Congé de Transition Professionnelle (CTP) qui vise à encourager l’autonomie des employés qui souhaitent entreprendre des démarches de reconversion professionnelle. Dès lors que les conditions d’accès sont remplies et que la demande a été acceptée par l’entreprise, le salarié perçoit alors la totalité de son salaire moyen de référence (SMR) durant toute la durée de sa formation s’il est inférieur ou égal à 2 Smic ou 90% s’il est supérieur à 2 Smic.



Le dispositif Pro-A : la reconversion professionnelle par l’alternance

Dans un contexte de transition numérique grandissante, le dispositif Pro-A a vu le jour pour pallier le manque de connaissances et de maîtrise des nouvelles technologies. Envisageable pour les évolutions et promotions professionnelles, ce type de formation s’inscrit également dans une démarche de réorientation. Dispensées en alternance, les formations Pro-A garantissent un maintien du salaire aux salariés à l’instar du CTP, si elles sont réalisées pendant le temps de travail.

Le Plan de Développement des Compétences (PDC) : gagnez de nouvelles connaissances

Se reconvertir sans changer d’entreprise est une solution régulièrement plébiscitée par les salariés en quête d’un renouveau professionnel. Auparavant appelé Plan de Formation, le Plan de Développement des Compétences vise à développer de nouvelles compétences qui font défaut au salarié pour exercer un tout autre métier dans le secteur d’activité de l’entreprise. Généralement à l’initiative de l’employeur, le PDC est entièrement pris en charge par l’entreprise et la rémunération de l’employé intégralement maintenue. 

Quelles aides après une démission pour reconversion professionnelle ?

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 offre de nouvelles garanties pour les salariés démissionnaires désireux d’entreprendre des démarches de reconversion professionnelle. Elle prévoit notamment le versement des indemnités chômage ARE (Allocation de Retour à l’Emploi) pour mener à bien ce projet si le salarié remplit les conditions suivantes :

 

  • disposer d’un projet professionnel motivé et réalisable qui nécessite de suivre une formation ou la création d’une entreprise ;
  • démissionner d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ;
  • justifier d’une activité salariée continue de 5 années (ou 1300 jours) dans une ou plusieurs entreprises avant la fin du contrat de travail.


Bon à savoir : avant d’entreprendre vos démarches de démission auprès de votre employeur, mobilisez un conseil en évolution professionnelle (CEP) pour étudier les différentes solutions qui s’offrent à vous pour votre reconversion.

Reconversion professionnelle pour les demandeurs d’emploi : quelles sont les aides et subventions ?

Il n’est pas obligatoire d’être en poste pour bénéficier d’un accompagnement financier afin de concrétiser un nouveau projet professionnel. En ce sens, l’Etat a mis en place de nombreuses aides pour motiver et valoriser la reconversion des demandeurs d’emploi.

Le Compte Personnel de Formation (CPF) : mobilisez vos crédits acquis !

Le solde cumulé sur votre CPF est le même que vous soyez en poste ou sans emploi. Ce qui a été acquis à l’issue de vos différentes périodes d’activité est mobilisable à tout moment pour vous permettre d’entreprendre des démarches de formations préalables à une reconversion professionnelle.

L’Aide de Retour à l’Emploi Formation (AREF) : une allocation de formation

Si votre nouveau projet professionnel rentre dans le cadre de votre Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE), vous percevez l’Aide de Retour à l’Emploi Formation (AREF) pendant la durée de votre formation de reconversion professionnelle. L’AREF est une allocation versée par Pôle Emploi qui autorise l’allocataire à être indisponible pour tout nouvel emploi le temps de sa formation, sans pour autant interrompre ses droits au chômage.

La Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE) et les aides de fin de droit

Vous êtes demandeur d’emploi et ne percevez plus d’aides de la part de Pôle emploi ? Vous pouvez, sous conditions, percevoir la Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE) si vous prenez part à une formation financée ou co-financée par Pôle Emploi. Le versement de ce financement couvre la durée totale de votre formation de reconversion professionnelle.

 

Si votre indemnisation prend fin au cours de votre formation, vous percevrez la Rémunération de Fin de Formation (RFF) jusqu’à son terme.

AFPR et POE I : remise à niveau de vos compétences avec Pôle Emploi

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) correspond au financement des frais d’une formation dispensée au sein de l’entreprise pour faire acquérir au candidat les compétences nécessaires à l’exercice d’un emploi. La particularité réside donc dans le versement des aides non pas à l’employé, mais à l’employeur. La formation est limitée à 400 heures durant lesquelles le candidat perçoit l’AREF ou la RFPE en fonction de sa situation. Au terme de la formation, l’entreprise est dans l’obligation de recruter le demandeur d’emploi en CDD de 6 mois minimum et dans la limite de 12 mois ou en contrat d’apprentissage de moins d’un an.

 

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POE I) reprend les conditions et principes de l’AFPR. Seule la durée du contrat d’embauche au terme de la formation est différente : elle doit être d’au moins 12 mois.

Actions de Formation Conventionnées (AFC) :

Le dispositif d’aides Actions de Formation Conventionnés s’adresse aux demandeurs d’emploi dont la réinsertion professionnelle présente quelques difficultés comme :

 

  • de faibles perspectives d’emploi dans le secteur ;
  • un public de plus de 45 ans ;
  • les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active) ;
  • les jeunes sans qualifications.


L’AFC est entièrement financée par Pôle Emploi pour accélérer le retour à l’emploi, notamment en cas de reconversion professionnelle. Au long de sa formation, le candidat obtient le statut de stagiaire de la formation professionnelle et perçoit l’AREF ou la RFPE.

Se faire accompagner pour sa reconversion professionnelle

Votre avenir professionnel donne lieu à de nombreux questionnements ? Avez-vous songé à vous faire accompagner par des professionnels en la matière ? Puisez l’inspiration dans nos ateliers et témoignages inspirants et amorcez une transition professionnelle couronnée de succès !

 

PIERROT  

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.