Portrait Deborah – Créatrice de la marque Jim et Débo
jim et debo

Date

Aujourd’hui, j’ai trouvé un équilibre en créant ma marque Jim et Débo, alliant créativité et bien être. Je suis illustratrice.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Une petite femme toute vintage simple et souriante de 39 ans originaire des Hauts de France. Je suis arrivée sur Bordeaux il y 25 ans. Je suis une bonne vivante, dynamique et créative et j’aime partager et échanger avec les personnes. 

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai eu un master2 en Droit de l’immobilier, de la construction et de l’urbanisme à la faculté de Droit de Bordeaux. Et à l’obtention de mon diplôme, j’ai obtenu un poste au sein d’un grand groupe d’assurance comme juriste. J’ai évolué sur un poste de  manager. 

Oust les talons et le tailleur de juriste aujourd’hui, je suis devenue illustratrice et enseignante yoga du visage.

Pourquoi t’es-tu reconvertie ?

Un tsunami a déferlé sur ma vie il y a trois ans, le burn out. 

  • Impossible de se lever, de voir des personnes. 

J’ai dû me reconstruire physiquement puis mentalement. 2 ans de reconstruction. Pourquoi ai-je fait ça ? qu’est-ce que je dois faire pour ne plus jamais revivre ça ? 

Je me suis redécouverte et notamment mon goût pour dessiner que j’avais quand j’étais petite fille mais aussi mon besoin de prendre soin des gens.

Avec comme cadre, retrouver mon indépendance, ma liberté à travers l’entreprenariat.

Comment t’es-tu fait accompagner dans ta reconversion ? (coaching, reprise de formation ou autres)

J’ai été accompagnée par différents acteurs. 

Il y a eu dans un premier temps un bilan de compétences qui m’a permis de faire le point sur ce que je voulais et je ne voulais plus dans ma vie professionnelle. 

Puis, j’ai aidé mon amie Anne Sophie des Burn’ettes qui commençait à mettre en place son association, indirectement en aidant les autres cela m’a aidé aussi à évoluer.

J’ai continué à aller à vos salons Profession’l qui donnent de l’énergie positive pour grandir et aller vers le chemin de l’entreprenariat. 

J’ai également été accompagnée par ma conseillère pôle emploi qui m’a mis sur un parcours de mini créateur d’entreprise avec Talence innovation mené par Monsieur Bertrand COUSIN. 

Enfin, d’un point de vue plus physique, j’ai été aidée par une kinésiologue pour libérer mes peurs d’avancer.  

Un joyeux mélange pour arriver à moi.

Quels ont été tes déclics ?

Le burn out ;mes différentes rencontres et le premier confinement. J’ai pu enfin exprimer qui j’étais lors de ce premier confinement. Comme si tout le travail que j’avais mené pendant ses deux années avait permis lors du premier confinement à faire sortir la vraie Deborah.

Peux-tu nous parler de ton futur / nouveau job ?

Aujourd’hui, j’ai trouvé un équilibre en créant ma marque Jim et Débo, alliant créativité et bien être. 

Je suis illustratrice. J’ai créé un univers vintage, poétique autour de deux personnages Jim (homme idéalisé) et Débo (moi) que je balade au gré de mes coups de cœur. Je fais des affiches, des cartes, des créations personnalisées. En un an, j’ai obtenu mon produit fini et mes premières expositions. (actuellement librairie des Chartrons )

L’idée dans un second temps sera de développer mon univers sur des produits dérivés et d’obtenir des collaborations avec des marques de décoration et de vêtements.

Je suis également enseignante yoga du visage. J’ai été formée par une spécialiste en ce domaine sur Paris Sylvie Lefranc l’été dernier. 

On vient se reconnecter à son visage relié au corps. Cette pratique développe un équilibre au niveau de notre visage en apportant une détente globale et un rajeunissement de la peau.

L’alliance de ces deux métiers est l’équilibre parfait pour moi.

Comment te sens-tu aujourd’hui ? Peux tu dire que tu es épanouie  professionnellement ?

Je me sens très heureuse. J’ai l’impression d’être enfin moi après toutes ses années. Même si on est d’accord, il y a quand même un peu de stress mais c’est son truc à soi, on avance à son rythme et on est libre de s’organiser comme on veut. 

Un conseil à donner aux femmes en reconversion 

On a qu’une vie et il est important d’en profiter au maximum. On est pas sur cette terre pour s’ennuyer et faire plaisir aux autres. Il faut se faire plaisir le plus possible. J’ai remarqué que les portes s’ouvraient quand on était vraiment aligné avec ce que l’on faisait. 

Il faut également être aux contacts de tous ses acteurs pour nous pousser à renaître. 

Ton mantra 

Sourit à la vie et la vie te sourira ☺

MAIL : lastorydejimetdebo@yahoo.com

FB : Jim et Debo

INSTAGRAM : @lastorydejimetdebo (compte illustratrice) et @jimetdeboyogaduvisage

SITE : jimetdebo.com

Plus
d'articles