Reconversion réussie de Clémence
clemence cambra

Date

"J'avais au fond de moi cette petite voix qui me disait que je n'étais pas à ma place dans un système trop "vertical". Que j'avais besoin pour prendre confiance en moi et grandir, qu'on me fasse confiance, qu'on me laisse faire."

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Clémence CAMBRA. Directrice associée du cabinet de courtage en assurance BMB Assurances. Nous accompagnons les particuliers et les professionnels pour trouver des solutions d’assurance de prêt immobilier et de prévoyance pour les indépendants.

 

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Après un BTS Notariat et une licence dans l’immobilier, j’ai été agent immobilier durant presque 2 ans puis assistante commerciale dans une banque pendant 1 an. Suite à cela j’ai repris mes études pour faire un Master en développement d’entreprise, et c’est chez BMB Assurances que j’ai été contrat pro durant les 2 années du Master. En tant que seule employée j’ai développé la structure, et ma plus belle récompense à été la proposition de mes boss (Damien CATALA, Hugo CARIAT, Sylvain GOMEZ) qui m’ont proposé qu’on s’associe il y a maintenant plus d’un an, merci à eux de leur confiance précieuse.

 

Pourquoi t’es-tu reconvertie ?

Au cours de mes expériences dans l’immobilier et en banque, je me suis très vite rendue compte que j’avais beaucoup de mal avec la hiérarchie objectivement. Et je rêvais de monter mon entreprise, d’avoir mon bébé à moi. Avoir des idées, pouvoir les mettre en place, créer et voir grandir un projet. J’adore aussi travailler sur plusieurs choses en même temps, et j’ai toujours eu besoin de vivre des journées différentes pour me sentir vivante justement. Je ne me sentais pas à ma place en banque mais il me manquait un déclic, ou une main tendue, je n’arrivais pas à passer le cap.

 

Comment t’es-tu fait accompagner dans ta reconversion (coaching, reprise de formation, autre) ?

La rencontre ! C’est clairement une personne qui m’a tendu la main : Damien Catala, qui est aujourd’hui un de mes associés et qui a été un vrai mentor pour moi. Lorsque j’étais à la banque et qu’on m’avait proposé un CDI que j’allais accepter ne sachant pas quoi faire d’autre ; Damien m’a parlé de cette structure qu’il avait juridiquement créée mais pour laquelle il cherchait une personne pour la développer. Au regard des moyens de la boîte tout juste créée, le deal c’était de reprendre mes études (alors que je bossais depuis presque 3 ans). Je n’ai pas réfléchi longtemps car je savais que c’était maintenant ! Je me suis lancée, malgré les craintes, malgré les « non mais tu ne vas pas refuser un CDI en banque avec 7 semaines de congés payés, un salaire sur 15 mois… ». Ce fut une des décisions les plus importantes de ma vie je pense. Damien a cru en moi et m’a laissé ma chance ! Je l’en remercie encore car je m’épanouie dans ce que je fais et je n’ai jamais autant grandi que durant ces 3 dernières années où il m’a clairement laissé carte blanche pour BMB Assurances !

 

Quels ont été tes déclics ?

J’avais au fond de moi cette petite voix qui me disait que je n’étais pas à ma place dans un système trop « vertical ». Que j’avais besoin pour prendre confiance en moi et grandir, qu’on me fasse confiance, qu’on me laisse faire. C’est plus l’occasion et cette main tendue qui a été le déclic. Je me souviens m’être dit quand je réfléchissais à ma décision que BMB Assurances allait probablement bien se développer et que dans 10 ans je n’avais pas envie de me dire « j’aurai pu être là, mais j’ai eu peur ». C’était ma chance !

 

Peux-tu nous parler de ton nouveau job ?

Aujourd’hui, j’ai plusieurs casquettes. Je suis directrice de BMB Assurances mais j’accompagne également un réseau de courtier en prêt immobilier à développer leur activité de courtage en assurance de prêt au sein des agences (19 agences en France). Et je suis aussi formatrice dans ma spécialité : l’assurance de prêt.

 

Comment te sens-tu aujourd’hui ? Peux-tu dire que tu es épanouie professionnellement ?

En écrivant tout cela, je me dis qu’en fait je suis fière d’avoir osé. Jamais je n’aurais cru être capable de développer une structure, de reprendre mes études, de faire des formations et depuis peu de créer un cercle dans un réseau de business féminin comme Bouge ta Boite et de l’animer !! 

Je me sens épanouie oui, à ma place dans cette liberté de faire, de créer et surtout en constante évolution. C’est vraiment ça que j’aime je crois, grandir tous les jours un peu plus, apprendre, apprendre, apprendre au contact des autres, et essayer de faire toujours mieux.

 

Un conseil à donner aux femmes en reconversion ?

Une femme en reconversion je lui dirais : observe, écoute, apprend, et ose ! Je lui dirais aussi de s’entourer (des meilleurs si possible ;)), on pense parfois que c’est un projet qu’on veut faire seule, qu’on doit faire seule ; mais je crois que c’est au contact des autres qu’on apprend le plus et que c’est peut-être ça la clé pour aller plus loin justement : partager, et grandir ensemble.

 

Une citation préférée ?

J’ai découvert il y a peu Marie Robert, une professeure de lettres et de philosophie absolument passionnante et je vous partage aujourd’hui quelques mots d’un de ses textes qui m’a beaucoup parlé : 

« Tenter, c’est croire que le scénario n’est pas encore joué. C’est ouvrir un espace au-delà de la vie ordinaire, de la vie normée et conforme, pour explorer, ce qui, peut-être, contient une promesse. Un éclat de lumière et de tendresse. Un éclair d’amour et de génie. Ou simplement, l’exaltante vibration de l’existence. « Le vent se lève, il faut tenter de vivre » – Paul Valéry. Je vous souhaite une journée d’heureuses tentatives.« 

Plus
d'articles