karina michel

Témoignage de reconversion

Karina Michel

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis à l’aube de mes 44 ans, (et j’ai toujours l’impression d’en avoir beaucoup moins dans ma tête), maman de deux beaux enfants (et les plus beaux du monde bien sure 🙂 ! ) et j’ai toujours habité à Nantes.

Je suis une passionnée, d’une grande sensibilité curieuse, j’aime apprendre, découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes, c’est tellement enrichissant et j’aime aussi écouter, beaucoup écouter, lire, rêver, dessiner et aussi jouer du piano (il n’est jamais trop tard pour s’y mettre !) et j’avoue avoir un petit côté « geek » que j’assume pleinement !

Ces traits de caractère, cette sensibilité m’ont emmené sur ce chemin, et m’ont permis de comprendre qui j’étais réellement parce que j’ai longtemps eu l’impression que je n’étais pas adaptée au monde dans lequel je vivais.

Pour moi l’inspiration est partout, tout le temps, une idée émerge et puis d’autre et encore d’autre…

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Je suis issue d’une formation commerciale j’ai travaillé dans différents secteurs d’activité. Après une expérience de 8 ans dans le domaine de l’architecture j’ai décidé de faire un virage à 180° et de me consacrer à ma passion : Le design dans toutes ses formes, qu’il soit artistique, créatif, technique, comment à travers une Image, un dessin, une application, un site web, faire passer une émotion, un message, voilà ce que j’aime !  Jouer avec les mots et trouver l’alliage parfait qui vous touchera et rendra votre expérience unique !

Bref vous l’aurez compris, je pourrais en parler pendant des heures ! 

 Je me suis donc retrouvée à reprendre mon cartable, mes crayons et partir reprendre mes études pour suivre une double formation en webdesign et infographie.

Pourquoi t’es-tu reconvertie ?

C’était devenu vital. Je ne pouvais pas imaginer ma vie professionnelle comme ça, je n’étais pas complètement épanouie dans mes précédents jobs, j’avais l’impression de me sentir brimer, de « gâcher mon potentiel », de ne pas me sentir à ma place et parfois incomprise et surtout je n’avais pas envie de me dire à 70 ans « si j’avais su, j’aurais peut-être du »

Comment t’es-tu fait accompagner dans ta reconversion (coaching, reprise de formation, autre) ?

Je me suis fait accompagner par transitions pro pour ma formation, sans leur aide cela aurait été compliqué de pouvoir faire cette double formation, je leur suis tellement reconnaissante !

Quant à l’école ou j’ai fait ce double cursus, elle a été juste top, nos professeurs qui nous dispensaient les cours sont tous des professionnelles dans ce domaine, ils ont toujours su trouver les mots pour me dépasser, m’encourager, croire en moi, j’entends encore les mots de mes profs «  Karina va plus loin, pousse ta démarche conceptuelle plus loin ! » et du plus loin que je me souvienne je n’avais jamais eu d’aussi beaux compliments de toute ma carrière et croyez-moi ces mots resteront gravés à vie dans ma mémoire ! 

 

Me voilà doublement diplômée, avec en plus une double mention et les félicitations du jury ! Que demander de plus ? Rien ! Si enfin d’avoir plein de clients ! maintenant que je suis au tout début de ma nouvelle vie pro !

Quels ont été tes déclics ?

Le déclic a commencé lorsque j’ai entendu au début une personne me demander si c’était mon métier lorsqu’elle voyait mes créations que je réalisais en tant que bénévoles dans une association sportive en parfaite autodidacte, et puis une 2éme, une 3éme, et encore d’autre et puis vous commencez à ce moment-là à vous poser des questions, et me dire que c’était peut-être vers cette voie là que je devais aller, même si j’ai mis du temps à le comprendre.

Peux-tu nous parler de ton nouveau job ?

Mon métier consiste à raconter votre histoire, l’histoire de votre entreprise au travers de votre logo, identité visuelle, image de marque que l’on pourra décliner sous différents support Print et web, du logo au site internet en passant par la carte de visite et en ayant un site web qui vous correspond ainsi rendre l’expérience utilisateur la plus agréable possible.

 

Tout simplement parce que cette stratégie se doit de vous coller à la peau, être la représentation parfaite de ce que vous êtes et de ce que vous souhaitez transmettre comme message et laisser une marque indélébile dans le temps, elle doit être séduisante, intemporel, simple et unique parce que c’est vous et juste vous !

Chaque projet représente pour moi une nouvelle aventure vers le projet que je n’ai jamais conçu et qui serait l’aboutissement de mon travail. Comme lorsque qu’un orchestre commence un thème et qu’il se prépare à faire un “chorus”.

J’éprouve toujours le même sentiment d’inconnu, comme devant un croquis, une esquisse, sur une toile blanche ou quelques mots improvisés. Cette même sensation d’un plaisir qui monte et cette satisfaction d’avoir concrétisé le projet de la personne qui vous a fait confiance ! 

 

Allier le webdesign et l’infographie est pour moi une évidence, deux compétences complémentaires à la fois artistiques et techniques.

Comment te sens-tu aujourd’hui ? Peux-tu dire que tu es épanouie professionnellement ?

Complètement épanouie ! malgré le contexte de cette année 2020.

 

J’ai la chance de me lever tous les matins pour faire ce que j’aime, ce qui me fait vibrer et mettre mes talents artistiques aux services des autres, savoir utiliser les images pour les mettre au service du texte, donner du sens à la communication et la rendre plus accessible, savoir capter l’attention, faire passer un message et générer toutes sortes d’émotions.

Un conseil à donner aux femmes en reconversion ?

Je dis souvent qu’il faut apprendre à s’étonner et à saisir ses chances. Je dis aussi souvent à mes clients, et à mes amis, mes enfants, que rien ne se fait à un claquement de doigts. Que c’est normal et que tout prenne du temps. Qu’il n’y a pas de recettes magiques. 

 

Et j’ajoute toujours, que lorsque l’on souhaite quelque chose très fort, que lorsque que l’on a des étoiles dans les yeux quand on y pense, qu’on se réveille le matin en se disant « c’est ça que je veux faire » et que l’on se donne les moyens pour y arriver ; on y arrive presque toujours. 

 

Je dis aussi que derrière un résultat brillant et semblant naturel, se cache souvent des mois de travail, de fatigue et de doutes. Que les tâtonnements et les échecs sont nécessaires et qu’ils nous apprennent beaucoup. Que savoir rebondir est la plus belle leçon de vie. 

Alors oui, cela prendra du temps. Oui, cela demandera quelques écorchures sur les genoux. Oui, cela demandera de faire des choix, qui parfois peuvent déplaire et faire quelques sacrifices. Oui, cela sera sûrement certains jours un peu compliqués d’y croire, ou l’envie de tout plaquer, de tout arrêter vous traversera l’esprit, parce qu’on s’est senti parfois trahis, mais vous finirez toujours par y arriver.

Alors si vous avez un projet, même si cela est plus facile à dire qu’à faire, il faut toujours y croire, ne jamais baisser les bras, apprendre de ses erreurs, toujours se relever quoi qu’il arrive et toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles !

 

Je crois que la chance est la même pour tout le monde. Je crois, aussi, qu’il faut apprendre à ouvrir les yeux et à la saisir. 

Tout comme une gymnaste, il faut apprendre à ne pas avoir peur de monter sur une poutre, de perdre l’équilibre et de se rattraper, de tomber (même si parfois cela peut être douloureux) et si la chute arrive, alors on remonte et on recommence en essayant de comprendre ce qu’il nous a fait chuter pour ne pas retomber une nouvelle fois, se servir de ses erreurs pour mieux rebondir.

Une citation préférée ?

Une seule c’est dure, j’en ai plusieurs !  Mais celle qui me tient à cœur et qui résume parfaitement ma vie est celle de Pablo Picasso « Ça commence par une idée et puis ça devient tout autre chose »

 

Sinon ma 2éme préférée : 

« Apprends les règles comme un professionnel afin de pouvoir les briser comme un artiste. »

 

Et une dernière pour terminer 😉

« En design, il y a trois types de réponses :  oui, non, et wow ! Wow est la réponse qu’il faut viser » M. Glaser

© Webdesign et développement par Morgane Pichard