De préparatrice en pharmacie à Product Owner : la reconversion audacieuse d’Alicia Battikha

Quelques mots sur Alicia

Je suis Alicia, j’ai 30 ans et je suis passée de préparatrice en pharmacie à Product Owner.

Professionnellement, je suis une personne investie, dynamique et j’aime que l’impact de

mon travail satisfasse mon patient à l’époque, et l’expérience utilisateur aujourd’hui.

Côté personnel, j’aime dénicher les bonnes adresses et garder la forme pour profiter au

mieux et le plus longtemps possible ! On n’a qu’une vie !

"J'accepte et c’est ainsi que je deviens Assistante Chef de Projet”

2009 – 2019 : J’entreprends une carrière en tant que préparatrice en pharmacie. J’étais

responsable d’animations commerciales, responsable d’achat des gammes dermatologiques, je décidais des promotions mensuelles, je délivrais les ordonnances et j’étais surtout une personne de confiance auprès des patients et de mes collègues.

 

2018 – 2019 : En parallèle de mon emploi à la pharmacie, je monte mon dossier auprès du

Fongecif avec l’accord de mon employeur, et je suis acceptée sur dossier à  l’IUT de Bordeaux pour le DUT Informatique Année Spéciale. Ce DUT nécessite un BAC+2 à l’entrée, donc pour y accéder je passe au préalable une VAPP (Validation des Acquis Professionnels et Personnels).

 

Sept. 2019 – Sept. 2020 : Soutenue financièrement par le Fongecif, je fais ma rentrée scolaire à  ce DUT qui se réalise en une année pour les profils en reconversion au lieu de deux. J’y apprends les bases du développement informatique. (Et je comprends que c’est un milieu peu féminin, étant donné que je suis la seule fille de ma classe !)

 

Sept. 2020 – Sept. 2021 : L’entreprise dans laquelle j’effectue mon stage de fin d’études du

DUT m’offre la possibilité de continuer ma formation en alternance avec une Licence Pro

DAGPI (Développement d’Applications et Gestion de Projets Informatiques). J’accepte et c’est ainsi que je deviens Assistante Chef de Projet.

 

Sept. 2021 : J’obtiens directement un CDI de Product Owner à la Cité Numérique, où je pilote un projet digital de e-learning avec des pratiques agiles.

J’avais besoin de me challenger, de trouver un métier qui me motive et qui reconnaisse mon investissement.

Au sein de mon ancienne entreprise, j’avais acquis plusieurs responsabilités et je ne pouvais plus évoluer professionnellement. J’avais besoin de me challenger, de trouver un métier qui me motive et qui reconnaisse mon investissement. 

 

Je me suis reconvertie car j’ai été attirée par l’esprit agile qui émerge de la plupart des entreprises du numérique. L’agilité apporte des méthodes de travail qui favorisent la cohésion d’équipe et apportent une meilleure vision du produit réalisé.

 

Le fait de trouver la formation du DUT Informatique pour les profils de reconversion auprès

de l’IUT de Bordeaux a confirmé mon envie de me lancer dans le digital. Cette reprise

d’études m’assurait d’acquérir les bonnes compétences en une année intense et qualifiante.

 

De plus, de nombreuses offres de travail se sont manifestées puisqu’il y avait une forte

demande sur le marché bordelais. Plusieurs grandes entreprises se sont installées ou se sont développées, ce qui m’apportait de la sérénité à l’idée de trouver un emploi au bout de la formation. D’ailleurs les employeurs ouvrent grand leurs portes aux femmes puisqu’ils veulent favoriser la parité dans le secteur informatique.   

Un accompagnement financier et de nombreux conseils personnalisés

Pour être accompagnée financièrement, j’ai réalisé un dossier CPF auprès du Fongecif

(actuellement Transition Pro). Mon employeur, l’organisme de formation et le Fongecif ont

été impliqués. Mon dossier a été accepté, l’IUT a donc perçu les frais d’inscription d’une

valeur approximative de 5 000€ et mon salaire brut a été versé à mon employeur par le

Fongecif afin que je touche mon net durant toute l’année scolaire.

 

Afin de valider mon inscription à l’université, le service FCA (Formation Continue et

Alternance) de l’IUT de Bordeaux m’a fait passer une VAPP. Cette Validation des Acquis

Personnels et Professionnels était un pré-requis, il fallait au moins un Bac+2 pour démarrer cette formation.

 

Lors de mes deux années universitaires, j’ai été soutenue par l’ensemble des professeurs de l’IUT de Bordeaux. J’ai été orientée, conseillée et accompagnée dans la recherche de stage et d’emploi.

 

Au cours du salon Profession’L de 2020, j’ai pu rencontrer une coach qui m’a aidée à cibler

mes candidatures afin de multiplier les chances de trouver un emploi qui me corresponde.

Aussi, French Tech Bordeaux m’a aidé dans ma recherche d’emploi car c’est grâce à leur Job Connect que je suis en poste aujourd’hui.

Un jour, un déclic en rentrant de vacances

Mon plus gros déclic a été de rentrer de congés fin août et de constater que mon poste ne

satisfaisait plus mes attentes : pas d’évolution professionnelle possible, manque de

reconnaissance et une routine qui s’installait.

 

L’équilibre vie personnelle et professionnelle n’était pas équitable, car travaillant les samedis je ratais de nombreux week-ends et événements privés. L’envie d’harmoniser mon emploi du temps avec mon entourage se faisait sentir.

 

Mon appétence pour la satisfaction des patients en tant que préparatrice correspondait bien avec l’idée d’une expérience utilisateur réussie : un objectif clé du Product Owner. Les

attentes de ce métier confirmaient mon souhait de collaborer avec des équipes agiles pour

construire les meilleurs produits numériques possibles.

Quelques mots sur mon nouveau job : un métier récent qui émerge de l’Agilité

Product Owner (ou Chef de Projet Digital) est un métier récent qui émerge de l’Agilité. Cette Agilité caractérise un mode de gestion des projets informatiques privilégiant le dialogue avec les équipes, la souplesse en cours de réalisation, la capacité au changement et la rapidité de livraison.

 

J’ai donc la charge d’étudier les besoins des clients, de déterminer la valeur apportée et de

proposer comment améliorer le produit digital.

À la suite de ces demandes, je discute avec les équipes pour nous pencher ensemble sur la réalisation. À travers des ateliers, nous découpons le besoin en tâches de développement,nous les estimons et les priorisons.

 

Je réponds aux questions de clarification des développeurs, et dès qu’ils ont fini le développement, je vérifie que les tâches correspondent bien aux conditions de validation

pour pouvoir déclencher la livraison.

 

A la fin de ce cycle, j’établis une réunion pour constater ce qui a été  apprécié et risqué sur

l’organisation mise en place. Ainsi, nous sommes dans une démarche d’amélioration

continue et nous favorisons notre cohésion d’équipe.

Aujourd’hui je suis fière !

Aujourd’hui je suis fière ! Je suis fière d’être diplômée, de m’être dépassée, de voir ce que j’ai parcouru pour m’offrir un meilleur cadre de vie.

 

Professionnellement, je vois une carrière et de nouvelles perspectives s’offrir à moi. Je suis entourée d’une équipe dynamique où je me sens à ma place puisque nous sommes tous motivés à fournir ensemble un travail de qualité.

 

Côté vie personnelle, mon emploi du temps s’adapte mieux à ma vie sociale et j’ai un

meilleur salaire.

 

Cette reconversion comble toutes mes attentes d’évolutions professionnelles et m’apporte

un équilibre pour ma vie personnelle, donc oui je suis épanouie aujourd’hui !

L’ingrédient indispensable pour une reconversion réussie

Être déterminée, ne pas lâcher l’objectif des yeux ! Même s’il y a des périodes plus

compliquées que d’autres, ce qui t’attend à la fin n’est que du positif et cela en vaut vraiment la peine.

Mon mantra

Beaucoup pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne. Alors qu’il réside

dans la façon de la gravir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.