Lancement du groupe de réflexion RH de Profession’L

Lancement du Groupe de réflexion RH
de Profession'L

Profession’L a vocation  d’accompagner, d’informer et d’encourager les femmes à être actrices de leur parcours professionnel.

L’ambition du groupe de réflexion  :  être un lieu d’émergence d’idées innovantes s’agissant de l’évolution professionnelle des femmes en réunissant des experts en Ressources Humaines et en formation afin d’échanger sur les enjeux de demain pour faire correspondre les besoins des entreprises avec l’offre de formation et ainsi s’adapter aux mutations de l’emploi.

Nos experts placent la mixité professionnelle au cœur de leur stratégie de recrutement

Certes, il y a la Loi, qui oblige les entreprises de plus de 50 salariés à appliquer une stricte mixité au sein de leurs équipes. Cependant nos experts vont plus loin et assurent que l’enjeu de la mixité est d’apporter un équilibre relationnel au sein des équipes pour que la complémentarité des profils permette d’optimiser le développement des entreprises. 

 

En effet, aujourd’hui, les entreprises sont davantage en recherche de qualités liées au « savoir-être » (ou « soft-kills ») laissant potentiellement une ouverture pour les femmes.

Il est donc primordial pour les recruteurs de mettre en place cette mixité, quelle que soit la taille des structures afin de poser les bases d’une bonne croissance.

Prochaine Réunion à LYON le jeudi 23 mai 2019 à 11H30

Des dispositifs ad’ hoc pour favoriser la reconversion et attirer plus de femmes

La France change et désormais les recrutement sont axés sur une « capacité à » et jouent sur les compétences transversales plutôt que sur la seule expertise métier. 

Aussi, plusieurs innovations RH émergent du besoin de mixité du genre et d’attractivité des entreprises. En conséquence, pour intégrer des profils très variés aux entreprises, elles proposent des parcours de formation interne (dispositif « POE » = Préparation Opérationnelle à l’Emploi) pour ouvrir l’entreprise à de nouveaux profils ou faire évoluer les salariés. 

Ces parcours constituent un vecteur d’intégration fort pour les femmes et les jeunes.

Vers plus de flexibilité au travail pour assurer un meilleur équilibre vie professionnelle-vie personnelle

Afin de faciliter l’intégration des femmes et des jeunes les RH font preuve d’imagination et créent différents outils : le parcours reconversion professionnelle sur le thème de la parentalité, des « family days », des trophées valorisant les femmes en interne, des films traitant de  chaque métier…. L’intention est bien de prendre en compte le besoin d’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle tout en répondant aux besoins de l’entreprise et à la nécessité d’évolution des métiers.

Plus de mixité dans les Grandes Ecoles et des étudiants en quête d'indépendance

De plus en plus de femmes accèdent à des formations de cadre et on observe chez elles une maturité et cohérence qui se traduit par une plus grande motivation et une affirmation de leur leadership. C’est le fruit de l’évolution des mentalités et permet de croire que le besoin de mixité pour les entreprises sera de plus en plus satisfait. 

L’enseignement s’est adapté à une nouvelle génération d’étudiants en quête d’indépendance dans leur vie professionnelle

« Aujourd’hui, l’apprentissage ne fonctionne plus comme il y a 20 ans. Les formateurs sont des accompagnants et pratiquent la pédagogie inversée ». Ils organisent les apprentissages en mode « projet » à l’aide d’ateliers. Il est important de constater chez ces étudiants : une diminution du temps de concentration et une demande d’aller de plus en plus vite au risque peut-être de devenir « zappeur ». 

On constate également leur fort attrait pour le travail indépendant. Même si dans les faits, « seul 1% des étudiants y parvient pour leur premier emploi ».

Cela confirme une tendance forte vers le travail indépendant et pourrait conduire les entreprises à revoir leur mode d’engagement en privilégiant le travail en free-lance.

Maud Le Meaux, Coach & Formatrice, MLMcoaching Bordeaux. co-animatrice du groupe de Réflexion RH  & Marie-Sophie Gauthier, Profession’L

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

Infographie | Les femmes et la formation professionnelle

formation professionnelle femmes

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

« Oser gérer son stress par le rire »

« Oser gérer son stress par le rire »

conférence atelier par Le fil d'Ariane

Vous souhaitez activer une démarche positive dans votre recherche d’emploi…

Les bienfaits du rire sont considérables. Il :

  • Combat le stress
  • Améliore la santé
  • Développe l’optimisme
  • Augmente l’énergie et le dynamisme
  • Renforce la joie de vivre et la bonne humeur
  • Renforce la confiance en soi, l’assurance
  • Permet de prendre davantage de recul
  • Aide à faire face aux défis quotidiens

Combien de fois rions nous dans une journée ?

Le rire est un relaxant, un anti-stressune soupape contre la tristesse.
C’est un remède naturel pour mieux gérer les difficultés du quotidien et les bienfaits sur la santé sont scientifiquement prouvés. Rire 15 minutes tous les jours car le rire est indispensable pour la santé de notre corps et de notre esprit.
Pour profiter pleinement des effets bénéfiques du rire, pratiquer le Yoga du Rire est une approche innovante qui combine la respiration et le rire sous forme d’exercices physique, respiratoire et émotionnel accessibles à tous sans histoire drôles, nez rouge ou comédie.

Venez assister à une conférence atelier pour expérimenter le rire en groupe le vendredi 5 avril 2019,
de 13H30 à 14H au Salon Profession’L, à l’Hôtel de Ville de Bordeaux
 

Pour toute question, contactez Pascale Senon, coach diplômée d’état et spécialiste du rire pour le collectif : 06 12 29 51 96

fil ariane

Pascale Senon

Consultante, formatrice, Coach professionnelle certifiée RNCP 1, Experte en management, organisation, conduite du changement Révélatrice de talents et activatrice de la dynamique positive en entreprise Utilisation du rire comme créateur de liens dans le collectif.

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

Comment réaliser un CV percutant ?

recrutement cv
recrutement cv

Comment réaliser un CV percutant ?

Nous allons vous présenter les fondamentaux de la rédaction d’un cv et tenter de répondre aux questions que tout le monde se pose.

Objectif : optimiser votre curriculum vitae.

Les indispensables

Votre cv doit contenir les informations de base suivantes :

 

  • Le nom et le prénom,
  • L’intitulé du poste actuel et le nom de l’entreprise,
  • Les expériences précédentes (fonction occupée, entreprise et dates)
  • La formation (écoles fréquentées et les diplômes acquis)

 

Une fois les bases établies, il faut savoir qu’un cv doit tenir sur une seule et même page (à moins d’avoir 20 ans d’expériences professionnelles, où là, vous avez la possibilité d’avoir un cv qui tient sur 2 pages maximum).

Les informations importantes se positionnent dans le premier tiers de la page. Le recruteur consacre moins de 7 secondes à la lecture d’un cv !

1. Votre Identité

Il s’agit de votre nom, prénom, vos coordonnées téléphoniques et votre courriel.

Vous n’êtes pas obligées de mettre votre date de naissance car certains recruteurs s’attachent à analyser votre signe astrologique… drôle d’idée !

En revanche, vous pouvez inscrire directement votre âge.

2. La photo

Apposer une photo sur son CV n’est nullement obligatoire

Mais soyons logiques un instant : il est évident qu’en fonction du métier recherché, il est davantage recommandé de mettre sa photo.

Si vous êtes amenées à être régulièrement en contact avec le public et à l’accueillir, il est évident qu’il est judicieux d’y faire figurer votre photo. Le recruteur l’appréciera fortement. Prenons des exemples : dans les métiers liés à la communication-marketing, au commerce il y a tout de même une très forte probabilité d’être régulièrement en relation directe avec le public. Inversement, la gestion comptable, le développement web ou la recherche & développement ne sont pas des métiers en relation avec le public régulièrement. Ainsi le choix d’y faire figurer une photo est libre.

3. L’intitulé de votre CV

Demandez-vous : Quel est le poste que je vise ? Il doit apparaître obligatoirement sur votre cv. Le mieux est qu’il soit mentionné en haut de votre cv comme un titre de chapitre. Il est important d’éclairer votre recruteur sur le titre du poste que vous recherchez. Effectivement, cela demande d’adapter votre cv à chacune de vos candidatures.

4. CV par expériences professionnelles ou par compétences ?

La tendance actuelle est de rédiger un cv par compétences. Certains recruteurs jugent cette méthode plus moderne et plus lisible. Cela apporte plus de cohérence et surtout simplifie la lecture du cv. Il s’agit là de segmenter votre expérience par compétences.

Toutefois, le traditionnel cv élaboré par expériences professionnelles existe toujours. Mais il est vrai qu’il est de plus en plus considéré comme scolaire et démodé.

En tout cas, sachez qu’il n’y a aucune obligation. Vous êtes libre de faire comme bon vous semble à condition qu’il y ait un enchaînement logique.

5. Votre formation

Doivent y figurer l’ensemble des vos diplômes, titres et certifications classés du plus récent au plus ancien.

6. Les mots clés

Ils sont stratégiques. Ils doivent correspondre au poste auquel vous postulez. Le jargon professionnel est de rigueur. Mais il doit être bien dosé et adapté à chacune de vos rubriques : compétences, logiciels, diplômes, langues etc.

Attention, depuis plusieurs années maintenant, sachez que les cabinets de recrutement travaillent avec des moteurs de recherches. Ce qui implique que la recherche de candidats s’effectue par l’utilisation de mots clés. Donc à vous de jouer!

Ex : gestionnaire comptable, EBP (logiciel de comptabilité) etc.

Enfin, attention aux fautes d’orthographes : bien souvent, elles sont éliminatoires !

Pour les éviter, ayez recours aux bons vieux dictionnaires, Bescherelles de conjugaison, correcteurs automatiques d’orthographe et autres outils à votre disposition. Maintenant vous n’avez aucune excuse !

En somme, vous l’avez compris. L’important est de rester cohérent : adaptez systématiquement votre cv au poste désiré, hiérarchisez l’information afin qu’elle soit lisible et logique pour le recruteur et insérez des mots clés.

Alors à vos cv !

realiser un cv

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

Reconversion professionnelle : 4 étapes à ne surtout pas sous estimer !

reconversion professionnelle
reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle :

4 étapes à ne surtout pas sous estimer !

Nous avons toutes été en proie au doute à un moment de notre vie… Un tel changement implique une véritable remise en question.

Mais comment faire le bon choix ?

Voici quelques questions sans doute un peu classiques mais tout de même importantes que je me suis posée avant d’entamer mon changement de vie.

1. Pourquoi vous reconvertir ?

Prenez le temps de la réflexion et faites un point sur votre situation actuelle :

Souvenez-vous de la raison pour laquelle vous avez choisi le poste que vous occupez actuellement. Qu’est-ce qui vous a plu au départ et à l’inverse qu’est ce qui vous déplaît aujourd’hui ?

Un changement d’entreprise pourrait-il pallier aux difficultés rencontrées ? Ou alors est-ce vraiment irrémédiable ?

Vous vous ennuyez dans votre emploi ? Vous êtes lassées de faire ce que vous faites, vous traîner des pieds le matin…. Tous les jours vous venez travailler avec la boule au ventre en priant que cette journée passe le plus rapidement possible. Bref, votre quotidien est devenu un calvaire ?!

Depuis combien de temps, subissez-vous cette situation ? S’agit-il d’un bref passage à vide où est-ce vraiment une situation qui perdure ? Quels sont les facteurs qui impliquent cette lassitude ?

Ou alors, êtes vous à la recherche d’un emploi depuis quelque temps déjà ?

Si c’est votre cas et que votre recherche s’avère infructueuse c’est sans doute parce que le poste visé doit appartenir à un secteur d’activité où les besoins en recrutement sont saturés ? Il y a plusieurs possibilités.

De toute façon, soit vous patientez… soit vous trouvez un poste similaire ou alors vous passez à l’action et faites le choix de partir dans cette belle aventure qui est la reconversion ! 

Si vous vous rendez compte qu’au final votre travail n’est pas la source de votre mal-être alors essayer de creuser davantage : Êtes vous heureuse dans votre vie privée ? Si non, trouvez la réponse… car je ne peux vous aiguiller à ce sujet malheureusement.

2. Qu’attendez vous de cette reconversion ?

Prenez votre temps et réfléchissez à ce qui vous rend heureux au travail, à ce à quoi vous avez envie de consacrer votre temps et votre énergie. Dans quel environnement êtes-vous susceptible de vous épanouir le plus.

Aimeriez-vous vivre de votre passion ? Ok, vivre de sa passion c’est bien mais il ne faut pas se limiter à cela. C’est à dire qu’un travail épanouissant ce n’est pas nécessairement vivre de sa passion. Tout simplement parce que certaines de vos passions ont pour vocation simplement à le rester. Vous vous voyez faire des pâtisseries et être debout à 4h du matin tous les jours les 15 prochaines années ? Vous voyez bien que le jour où elles deviennent votre gagne-pain elles peuvent perdre davantage de leur intérêt. D’autre part parce qu’on peut parfaitement s’épanouir dans un métier qui nous plaît sans que celui-ci soit à proprement parler une passion.

N’ayez crainte, vous êtes en droit de formuler tous vos doutes, toutes les questions qui vous viennent à l’esprit ! Elles sont justes et légitimes ! On parle tout de même d’un éventuel changement de vie !

Vous êtes à la recherche d’un emploi stable et péren ? C’est aussi une bonne raison.

Être réaliste est ici primordial, pourquoi ? Dans certains cas, se calquer à la réalité du marché de l’emploi peut vous éviter bien des désillusions.

De plus, cela est plus rassurant de se concentrer sur l’adéquation entre d’une part :

– l’offre et la demande de recrutement et

– les besoins du marché et vos compétences pour établir les domaines possibles dans lesquels vous exercerez votre reconversion.

Vous me direz : “oui tu as raison mais pour cela doit-on faire taire nos envies ?” Oui et non. Si vous envisagez de changer de métier, c’est que vous ne trouvez plus votre compte dans celui que vous exercez aujourd’hui, donc pensez à ce que vous avez envie de faire. Sans pour autant faire l’impasse sur vos envies, elles pourraient être un parfait moteur au moment de trouver l’énergie nécessaire à l’acquisition de nouvelles compétences.

Vous voyez, il est impératif de poser à plat les raisons de cette envie afin de pouvoir statuer si oui ou non vous allez vous reconvertir.

3. Reconversion, oui mais pour quoi faire ?

Qu’aimerais-je faire ? Quel métier m’attire ? Pourrais-je lier l’utile à l’agréable ?

Quel secteur d’activité m’attire ? Est-il porteur d’opportunités pour moi ? Vais-je y trouver un emploi aisément ? Si je crée mon entreprise, vais-je y trouver des clients ?

Suis-je idéaliste ou réaliste ?

Maintenant que vous pensez savoir ce que vous voulez faire, encore faut-il avoir la possibilité de mener à bien votre projet :

Ais-je les capacités intellectuelles d’être astronaute ou sage femme ?

Attention, il faut savoir rester réaliste !

Vous avez été toute votre vie sage femme (je n’ai rien contre ce métier, bien au contraire, c’est un beau métier) et vous souhaitez devenir astronaute. Il s’agit d’une voie élitiste qui demande de longues années d’études, une condition physique irréprochable, être une véritable passionnée des sciences et avoir un facteur chance indéniable ! Les élues sont rares 😉 .

Il faut donc aussi bien se connaître : suis-je capable de me lever tous les jours à 4h du matin afin de préparer des pâtisseries. Il y a des métiers exigeants qui requièrent de la précision, de la créativité, de la rigueur et bien d’autres qualités. Ces aptitudes ne sont pas innées chez chacune d’être nous ! Et moi la première !

Parallèlement à l’objectif de reconversion, pensez-vous que ce futur emploi soit porteur d’avenir ?

4. Une gestion des risques mesurés

La reconversion professionnelle implique de prendre des risques. Ils doivent être évidemment évalués et mesurés. Mais ils paraissent difficiles de les exclure complètement.

Comme nous le savons toutes, “c’est la monnaie qui dirige le monde”. Hors une reconversion, cela a coût (sans parler pour le moment de formation) !

Je m’explique : à un certain stade, elle va obligatoirement générer une baisse des revenus, c’est inhérent à ce type de projet.

Soyez certaines d’être en mesure de subvenir à vos besoins et éventuellement ceux de votre famille durant ce laps de temps. C’est aussi simple que ça !

Il faut vraiment être consciente que financièrement les choses seront différentes. Comme vous devez vous en douter, avoir un salaire plein et des indemnités de chômage… ce n’est pas la même chose !

Soyez conscientes que vous allez devoir quitter votre zone de confort : moins de temps à consacrer à votre entourage, moins de sorties (les week-end en Europe, à oublier !), privilégiez les transports en commun etc.

Et oui, mine de rien, en fonction de vos habitudes de vie il y aura des concessions à faire. C’est un passage obligatoire face à un tel bouleversement de vie.

Donc si vous êtes allergique au risque, posez-vous la question suivante : « est-ce plus risqué pour mon équilibre de rester dans un travail qui ne me satisfait plus ou de me reconvertir avec ce que cela comporte comme incertitudes et changements ?

Mais je vous rassure, VOUS POUVEZ Y ARRIVER !

L’objectif n’est pas de vous décourager mais de vous préparer psychologiquement car il s’agit d’un tournant important dans votre vie. Et il n’y a que vous pour mener à bien votre projet !

C’est exactement là où réside votre réussite : VOUS ! Il est certain que si vous êtes motivées, vous réussirez !

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

Reconversion professionnelle : trucs et astuces pour garder le cap

reconversion professionnelle
reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle :

trucs et astuces pour garder le cap

Quand on repense sa carrière professionnelle et que la décision de changement est actée, c’est d’abord l’euphorie et puis, plouf, les doutes ont tendance à nous submerger et le projet semble inatteignable. Profession’L partage cette semaine ses trucs et astuces pour garder le cap !

Conseil n°1 : Lister, Prioriser, Organiser

Faire des listes permet de prioriser les actions à mener, de s’organiser pour avancer de façon constructive avec un planning précis et ainsi gagner un temps fou et faire baisser la pression.
Mais attention, trop de listes tue la liste… Il ne s’agit pas de se générer un nouveau stress en ayant 10 listes.

RDV sur le Salon Profession’L les 4 et 5 avril 2019 à l’Hôtel de Ville de Bordeaux, pour faire le plein de solutions concrètes pour une reconversion professionnelle réussie.

Pour ce faire, rien de mieux que notre Bullet Journal, le « IT » de l’organisation. Il est disponible sur notre site internet et également le 24 et 25 janvier sur le salon.

Inscription gratuite obligatoire : salonprofessionl.com/bordeaux

Conseil n°2 : Construire et entretenir son réseau relationnel

Rien de pire que de rester à ruminer chez soi ou dans un job alors que l’on n’a plus de perspectives. Alors, prenez votre courage à deux mains (car c’est plus facile à dire qu’à faire, on vous l’accorde) et contactez des personnes qui exercent le métier dans lequel vous envisagez de vous reconvertir, de potentiels clients ou fournisseurs, …

Vous pourrez ainsi valider votre concept, échanger, partager et vous repartirez la plupart du temps avec des conseils et une envie décuplée.

N’hésitez pas à solliciter votre entourage proche, les amis d’amis, les anciens élèves de votre formation initiale. Si vous envisagez de suivre une formation, vous pouvez aussi contacter d’anciens élèves. Privilégiez les déjeuners, le format informel permet d’instaurer une meilleure relation. Lors de vos entretiens, certain ne pourront pas directement vous aider mais vos interlocuteurs pourront vous recommander auprès d’une de leurs relations. L’objectif est de repartir avec au moins de 2 contacts : effet boule de neige garanti !

Les outils :  l’annuaire des anciens, linkedin, Facebook…

Vous construirez ainsi un réseau qui sera très utile le moment venu. N’oubliez pas d’entretenir ce réseau qui est difficile à bâtir, c’est une mine d’or.

RDV sur le Salon Profession’L les 4 et 5 avril 2019 à l’Hôtel de Ville de Bordeaux, assistez à des conférences inspirantes.

Mais vous pouvez aussi faire le plein de solutions concrètes et profiter des conseils de Centres de formation, des organismes de financement et assister aux témoignages “d’anciennes reconverties” réussies lors des Workshops.

Inscription gratuite obligatoire : salonprofessionl.com/bordeaux

Conseil n°3 : Soigner sa communication

Linkedin, Facebook, Instagram… sont autant de vitrines qu’il ne faut pas négliger… Avoir un profil efficace et percutant se travaille et permet de construire un réseau qui est aussi important que le réseau relationnel.

Pensez aussi à vous faire faire des cartes de visite, même si vous n’êtes plus salariée ou que vous n’avez pas encore de structure, vous aurez besoin d’échanger vos coordonnées et c’est toujours plus facile avec une jolie carte plutôt qu’un numéro de téléphone griffonné sur un bout de papier. Il existe aussi des cartes de visite numériques, une solution high tech mais qui ne s’adapte pas à tous les environnements.

Enfin, travaillez votre « elevator speach » en bon français la présentation de votre projet en 90 secondes. Ainsi, vous ne serez jamais prise au dépourvu…

RDV sur le Salon Profession’L les 4 et 5 avril 2019 à l’Hôtel de Ville de Bordeaux. Bénéficiez d’un Accompagnement individualisé, prenez rendez-vous avec des coachs et repartez avec des conseils personnalisés pour faire le plein de solutions concrètes pour une reconversion professionnelle réussie.

Conseil n°4 : Prendre du temps pour soi et adopter une attitude positive

4 idées simples, testées et recommandées par l’équipe de Profession’L.

  • Prenez 5 minutes pour méditer et faire le plein d’énergie, prendre du recul et maitriser son stress
  • Soyez votre meilleure amie et soyez bienveillante avec vous-même
  • Accordez-vous un petit plaisir quotidien en prenant le temps de l’apprécier en « pleine conscience »
  • Déléguez, ce ne sera peut-être pas aussi bien fait que par vous-même mais cela vous libérera.

à propos

Profession’L est le salon de la reconversion professionnelle des femmes. Il permet aux femmes de trouver des  réponses concrètes et personnalisées grâce à la présence d’interlocuteurs privilégiés et qualifiés sur les thèmes de la formation, la recrutement, l’accompagnement individuel et la création d’entreprise.

NOUS SUIVRE

© Webdesign et développement par Morgane Pichard

5 signes qui montrent que vous devriez vous mettre à votre compte

devenir freelance

5 signes qui montrent que vous devriez vous mettre à votre compte

Devenir entrepreneur(e), slasheur, freelance, start-upper… L’aventure vous tente ? Voici les signaux qui doivent vous faire réfléchir.

« Si la crise économique a contribué à la multiplication des travailleurs indépendants, cette évolution répond aussi clairement à un désir de se détacher des liens du salariat et de sa relation de subordination, analyse Dennis Pennel, dans Travailler, la soif de liberté (Eyrolles). C’est la fin de la servitude volontaire, le refus d’un cadre de travail trop rigide, le rejet d’un management coercitif et d’un reporting de tous les instants. »

1. Vous vous sentez à l’étroit dans votre poste actuel

Vous foisonnez d’idées et de nouveaux projets ? Si vous n’avez pas l’opportunité de les mener à bien dans votre entreprise, notamment grâce à l’intrapreunariat, cela doit vous mettre la puce à l’oreille. « Surtout si vous avez l’impression que cela vous frustre et que vous subissez la situation », précise Adrien Vincent, co-fondateur de l’école FreelancR à Toulouse. « Les personnes qui se mettent à leur compte ont bien souvent une personnalité forte, estime le coach Valérie Asselot. Je l’ai compris bien après avoir quitté mon dernier poste. Avec le recul, je me suis rendu compte que tout allait bien quand j’étais un électron libre dans mon entreprise, avec un patron très absent par exemple. Dès que le poids hiérarchique s’est fait sentir, c’est devenu très compliqué. »

Cette envie de liberté peut s’exprimer au niveau des décisions, des relations de travail, des déplacements… « Vous pouvez adorer votre activité, mais ne pas être à l’aise dans le moule de l’entreprise, prévient Goretty Ferreira, fondatrice de l’agence pour l’entrepreunariat féminin. Prenez alors votre envol pour sortir de cette routine et décider avec qui ou encore comment vous allez travailler. »

 

2. Vous voulez mieux équilibrer vos sphères de vie

Déposer ses enfants à l’école, faire du sport en pleine journée, avoir des horaires (vraiment) flexibles, travailler moins mais mieux… Votre poste actuel ne vous permet pas d’organiser vos journées comme vous le souhaitez ? « Se mettre à son compte permet de sortir des schémas classiques et donc d’accorder du temps à ce qui compte vraiment pour vous, en remettant le travail à sa juste place », explique Adrien Vincent, dont les formations pour devenir freelance vont bientôt démarrer à Lyon, Montpellier, Rennes ou encore Bordeaux. Un avis partagé par Goretty Ferreira : « Etre à son compte permet de tenir compte de ses besoins, d’être en adéquation avec ses valeurs, en posant ses propres limites. Personnellement, j’emmène mes filles à l’école le matin, je passe quatre soirées par semaine à la maison, je ne fais pas de déplacements à l’étranger… Pour moi, la formule magique est de choisir et non pas de subir, ce que permet l’entreprenariat. »

 

3. Vous connaissez déjà de futurs clients

« C’est sûrement le cas si vous avez une expertise reconnue dans un domaine précis ou si vous exercez une activité très demandée, comme les développeurs », ajoute Adrien Vincent. Pour Valérie Asselot, fondatrice de « + Ensemble », c’est « le nerf de la guerre, donc un élément clé à prendre en compte avant de se lancer tête baissée. Une partie d’une réflexion plus globale : comment imaginez-vous votre vie au quotidien une fois indépendant(e) ? N’hésitez pas à clarifier votre vision avec un professionnel, plutôt qu’avec des proches ou des amis qui plaqueront leurs peurs et leur vécu sur votre situation. »

Source : Psychologies.com

10 citations pour booster votre motivation

citation motivation

10 citations pour booster votre motivation

Si vous nous suivez sur notre page Facebook, vous n’êtes pas sans savoir que l’on apprécie les citations motivantes. Cela nous aide vraiment à nous motiver, alors nous pensons que cela pourra aussi vous aider.

Nous avons sélectionné 10 citations pour vous aider à surmonter les épreuves professionnelles et personnelles que vous rencontrez.

A propager partout dans votre entourage, sur vos murs, écrans de veille, smartphone, etc.

L’échec est l’épice qui donne sa saveur au succès. Truman Capote

Vous êtes prêtes à recharger vos batteries de motivation ?

C’est parti !

 

Retrouvez chaque lundi une citation motivante sur notre page facebook.

citation
citation

Le Bullet Journal de la reconversion professionnelle

bullet journal

Le Bullet Journal de la reconversion professionnelle

Qu’est ce que c’est ?

Le Bullet Journal (appelé aussi le « bujo ») est un outil permettant d’améliorer votre organisation.
  • Vous souhaitez être plus organisée ? Le Bullet Journal est fait pour vous ! Vous allez y insérer des outils de gestion, des objectifs qui permettront de voir où vous en êtes, des listes en tout genre.
  • Une des phrases que vous répétez le plus souvent est « j’ai pas eu le temps ». En étant plus organisée, vous allez forcément gagner du temps. Le concept de to-do list est parfaitement adapté au Bullet journal et vous permettra de faire toutes les tâches que vous aviez prévues dans la journée.
  • Vous avez du mal à vous projeter dans un projet ou dans l’avenir ? C’est simple, le fait de disposer d’un support unique où écrire toutes les informations qui passent dans votre tête vous permet de mieux vous projeter parce qu’écrire, c’est déjà un peu réaliser le projet que l’on a en tête.

Notre offre

Devenez membre de la communauté Profession’L et nous vous offrons le Bullet Journal de la reconversion professionnelle 2018 (224 pages) ou comment organiser sa reconversion. Découvrez nos événements et nos actualités en avant-première.

Le concept du bullet journal de la reconversion professionnelle 

Ce cahier vous servira à noter les objectifs que vous vous êtes fixés, les engagements pris vis à vis de vous-même. Cela vous permettra de vous impliquer complètement dans vos résolutions de changer de parcours professionnel. Indiquez s’il a été atteint ou pas.

Le Bullet Journal contient :

  • format A5 pour le glisser facilement dans son sac à main
  • 224 pages pour vous organiser (objectifs du mois, semainier, to do list, notes…)
  • 10 phrases positives
  • un calendrier annuel non daté, libre à vous de le commencer quand vous le souhaitez

 

La mixité hommes-femmes dans le bassin d’emploi de Bordeaux | Pole Emploi

Pole Emploi vient de nous faire part de sa synthèse sur la mixité hommes-femmes dans le bassin d’emploi de Bordeaux.

Bien que le taux d’activité des hommes demeure supérieur à celui des femmes (constat national, voire européen), il a augmenté plus fortement chez la gente féminine en cinq ans : en 2014, dans le bassin d’emploi de Bordeaux, 70% des femmes âgées de 15 à 64 ans, et 75% des hommes sont présents sur le marché du travail (en emploi ou au chômage).

En voici quelques extraits :

Trois-quarts des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes.

Près de 37 000 reprises d’emploi chez les femmes.

Les femmes inscrites à Pole Emploi sont plus diplômées et plus qualifiées.

 

> Lire la synthèse <