Bilan Bordeaux 2018

Bilan Salon Profession’L Bordeaux 2018

L’heure de dresser le bilan de cette 6e édition bordelaise du Salon de la reconversion professionnelle des femmes !  Un grand MERCI à vous, partenaires, visiteuses, pour avoir réalisés ensemble cette 6e édition avec réussite ! 

Les 5 métiers qui émergent en 2018

Les 5 métiers qui émergent en 2018

D’après l’article publié sur lefigaro.fr 5 métiers spécialisés dans les nouvelles technologies vont émerger sur le marché du travail en 2018 et dans les années à venir.

En voici la liste :

• Technicien en énergie renouvelable

• Coach de robots

• Ingénieur en IA

• Vidéaste jeux vidéos

• Soignant

 

Plus d’informations sur l’article lefigaro.fr

Le changement : illusion complexe

Dynamique Creative nous propose un sujet qui rentre pleinement dans le questionnement lors d’une reconversion : le changement.

Le Changement : illusion complexe

Le changement en coaching c’est quitter une situation ancienne et familière pour en découvrir une nouvelle et inconnue.

Parfois, ce n’est ni l’ancienne ni la nouvelle qui nous déconcerte, mais le passage de l’une à l’autre. Vivre un changement c’est visualiser, celui-ci, en se projetant dans quelque chose que « l’on ne maitrise pas » et qui fait appel au questionnement. Dés lors, résonne en nous tout ce qui compose notre squelette psychique. Nous parlons alors de tout de qui nous constitue et notamment notre imaginaire. Ce n’est d’ailleurs entre nous franchement pas le meilleur allié pour nous faire sortir de notre zone de confort. Il n’a d’ailleurs pas cette fonction au prime abord, mais plutôt de nous « sécuriser » dans une zone dite de « confort » où nous disposons de repères.
Il existe deux types de changement, le changement subi et celui voulu. Le changement subi est par définition celui que nous n’avons pas désiré, dont nous nous sentons pas en être l’initiateur de façon consciente. Nous pouvons néanmoins dans certains cas en être en partie responsable voir pleinement. C’est un paradoxe, nous n’avons pas voulu de changement mais pour autant nous avons tout fait pour, à travers notre comportement, nos actions. Ce peut être le cas par exemple d’une personne qui se voit être licenciée pour insuffisance, alors que finalement, la personne était perfectionniste. Elle ne se voyait pas entreprendre son travail autrement que par cet attrait à la perfection limitant ainsi sa façon de travailler. Ce qui parfois n’est pas compatible avec les attentes premières de l’entreprise.
Dans ce cas, tant que nous avons pas conscience de ce dont nous sommes constitué, notamment notre système de valeur, nous n’arrivons pas ou difficilement à comprendre ce qui nous arrive. Nous n’ avons pas la réponse à nos éventuelles difficultés relationnelles ou tout autres.
Pour ces deux types de changement, la personne doit sortir de sa zone de confort. Cependant la différence entre les deux est que dans le cas ou il est voulu, la motivation et l’aspect positif du changement pour l’individu est au rendez-vous, ce qui change tout. Dans le changement, il y a toujours des phases négatives même dans un changement voulu. Il est alors important de sortir les points négatifs de ce changement. Une partie de ces points négatifs seront fondés sur des croyances plutôt que des faits réels. Tout changement est un saut dans le vide, il est important alors de réduire au maximum la part de l’inconnu.
Lors de nos accompagnements en coaching, nous avons pu observer fréquemment des bénéficiaires considérant ne pas avoir les facultés, capacités, compétences, voir talents nécessaires pour réaliser un changement. Nous considérons, être en mesure de faire telle ou telle chose, en fonction de ce que nous connaissons de nous mêmes. Prenez alors conscience que nous sous-estimons la plus part du temps les ressources que nous disposons, pour dépasser nos limites et atteindre de nouveaux horizons et changements.
Par ailleurs, il y a des étapes précises à tout changement et c’est Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre et psychologue née à Zurich en 1926. Elle démontre que tout changement nécessite un deuil, c’est à dire l’abandon de quelque chose au profit d’autre chose. Elle démontre que nous passons par une courbe de deuil qui intègre 7 étapes et qui sont dans l’ordre suivant :
  • La Perte
  • Le Déni
  • La Colère
  • La Dépression/Tristesse
  • Le Marchandage
  • L’Acceptation
  • La Reconstruction
Chaque étape est indispensable afin de passer à la suivante. Il n’y a pas de temps particulier pour chaque étape. Cela dépend de chaque individu et de sa capacité à mettre des actions en place pour passer d’une étape à l’autre. Le fait d’initier des actions, nous permet de trouver un équilibre, comme la citation de Albert Einstein le dit si bien : « La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ».
Nous constatons aussi dans nos coaching, des personnes qui sont confrontés à une multitude de changement subi pour la plus part. Sans avoir la faculté de répit et le temps nécessaire afin de parcourir en totalité la courbe de deuil pour chaque changement. Il arrive alors que ces personnes s’éloignent de plus en plus de leurs facultés. Elles ne se sentent plus maître de la situation et se replient sur eux-mêmes jusqu’à la dépression.
Cependant, il faut se rassurer, notre environnement est en évolution permanente et l’homme a su en permanence faire valoir sa grande capacité d’adaptation, le temps, l’envie et l’acceptation sont justes des facteurs favorisant celle-ci.
Article à retrouver également sur Facebook en cliquant ici.

Des conseils sur votre réorientation professionnelle

Les Mercredis de l’Orientation Scolaire

Collégiens, lycéens, étudiants

Vous avez besoin de conseils sur votre orientation scolaire ?

 

Les Mercredis de la Réorientation Professionnelle.

Jeunes actifs, salariés, demandeurs d’emploi, seniors

Vous avez besoin de conseils sur votre réorientation professionnelle ?

 

Kairos Orientation vous conseille gratuitement tous les mercredis après-midi, de 14h à 17h sans rendez-vous

 

Adresse : 1 Place des Terreaux 69001 LYON
Tél : 04 78 69 96 47
Site internet : www.kairos-orientation.fr

Accélérateur de connexions professionnelles

Axielles, ou comment développer son réseau professionnel ?

Lors de notre dernier salon Profession’L à Bordeaux, nous avons accueilli notre partenaire Axielles fondé par Frédérique Cintrat. Nous vous partageons une vidéo sur la thématique : « développer et gérer son réseau professionnel » expliquée par Frédérique Cintrat, suivit d’une description de l’entreprise Axielles.

Le réseau Axielles

Axielles.com n’est pas un réseau social. C’est une plateforme numérique affinitaire (réservée aux femmes) d’aide au networking professionnel dont les mots clés sont : ambition, action, connexion et la signature « accélérateur de connexions professionnelles ». Le site est réservé aux femmes actives qui veulent progresser dans leur vie professionnelle et faire progresser leur structure.

Pourquoi s’inscrire à Axielles ?

Axielles.com permet en outre de favoriser le lien social dans les territoires y compris intergénérationnel, de partager des bons plans de manifestations professionnelles ou afterworks et d’échanger des trucs et astuces permettant d’optimiser son développement professionnel.
Des experts qualifiés interviennent également chaque jour pour apporter leur contribution dans des domaines aussi différents que les réseaux et les affaires, la prise de parole, l’utilisation des réseaux sociaux, le management, l’interculturalité pour n’en citer que quelques-uns.

Le + d’Axielles

C’est également un outil pour les réseaux et les entreprises qui veulent fédérer leurs adhérentes, salariées, clientes, tout en bénéficiant des services de la plateforme…

Les femmes accèdent-elles moins aux postes de leadeuse ?

Lors d’une convention Ted (Ted talk), l’intervenante Sheryl Sandberg nous rappelle que nous vivons dans un monde avec des droits civiques et fondamentaux et pourtant, certaines femmes n’ont toujours pas accès à ces droits.

Aujourd’hui, les femmes partout dans le monde, ont un accès limité aux postes à hautes responsabilités, et cela pour n’importe quel travail :

Sur 190 chefs d’Etat, 9 sont des femmes.

Dans les secteurs d’activités des entreprises seulement 16% de femmes ont accès à un poste à haute responsabilité et ce chiffre stagne depuis 2002.

Alors comment remettre en cause ces chiffres, comment parer à ces écarts d’inégalités, comment choisir entre sa vie professionnelle et personnelle ?

Les femmes ne doivent pas abandonner leurs rêves, nous devons, en tant que femmes, nous poser les bonnes questions pour nous-mêmes et pour nos filles.

Reconversion professionnelle: par où commencer?

Envie de renouveau professionnel ? De vous lancer dans un nouveau projet ? Lorsque l’on envisage une reconversion professionnelle, un flot d’interrogations s’imposent à nous. Cette (longue) réflexion s’articule autour d’un point central: Par où commencer?

Que vous souhaitiez être indépendante, organiser votre vie pro/perso ou créer votre propre entreprise, il est essentiel de se poser les bonnes questions afin de valider votre projet.

Aude Bohu de Talentis répond en vidéo à Business au Féminin et reprend les différentes étapes clés pour bien construire votre projet de reconversion professionnelle.

Avant la reconversion, le bilan !

Tout commence par une introspection, un retour sur votre vie professionnelle :

– Reprenez les étapes de votre carrière : quels sont vos points forts, vos points faibles ?
– Qu’avez-vous apprécié dans votre parcours ? Et qu’est-ce qui vous a déplu ?
– Dans quel environnement pourriez-vous révéler tout votre potentiel ?
– De quoi rêvez-vous, vers quels objectifs tendez-vous ?

Vie professionnelle et contexte de vie

Peut-on dire qu’il y a un bon moment pour se lancer ? Il est important de faire le point sur votre contexte de vie personnelle : comment pouvez-vous vous organiser ? Avez-vous de temps à dégager ?

De l’importance du réseau professionnel

Les rencontres et échanges sont souvent le moteur de la réalisation d’un projet professionnel. Autour de vous, quelles sont les personnes qui peuvent vous aider, vous conseiller ? Allez au-devant de ceux et celles qui ont concrétisé des projets semblables au votre.

Retrouvez tous les conseils de Aude Bohu en vidéo.

House Of Cadres: trouver le job qui s’adapte à vos horaires !

Timing serré, planning chargé, sprint entre la sortie du bureau et les obligations familiales? Qui n’a jamais rêvé de trouver le job qui s’adapte à ses horaires et non l’inverse ?

C’est désormais possible ! House of Cadres est la première plateforme qui donne la priorité à la flexibilité et à la souplesse professionnelle.

Cette start-up est née de l’expérience de trois femmes Caroline de la Tournelle, Caroline de Tinguy et Judy Raffray. En travaillant à l’étranger, elles ont pu travailler dans une environnement de travail flexible, aux antipodes de ce qui se fait chez nous: saviez qu’au Royaume-Uni, le flexible working est un droit pour les salariés ? Ils deviennent ainsi entrepreneurs de leur temps de travail.

De retour en France, elles se lancent dans cette révolution totalement d’actualité.

House of Cadrese s’adresse  aux cadres hommes ou femmes, entre 30 et 55 ans qui aspirent à une vie professionnelle en adéquation avec leur besoin de souplesse.

Concrètement, comment fonctionne House of Cadres ?

  • La publication d’offres d’emplois de cadres avec une dimension flexible (télétravail/travail à distance, temps partiel, horaires souples, temps partagé, missions…);
  • La découverte d’entreprises qui respectent cette tendance alliant souplesse horaires et mieux-être au travail ;
  • Une mise à disposition d’informations et des ateliers pour accompagner cette réflexion.

Ces 3 start-upeuses ont de belles perspectives de développement d’ici à 3 ans.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site  !

Sources: Business Au Féminin