(Auto)bilan de compétences : comment identifier ses atouts dans sa reconversion ?
autobilan de competences

Date

Faire le point sur ses atouts est certes un parcours personnel, mais rien ne vous oblige à le vivre seule. S’entourer peut même s’avérer très bénéfique.

Que ce soit dans le cadre d’une reconversion, d’une reprise d’activité ou de tout autre changement professionnel, le bilan de compétences est une phase importante. Et c’est l’une des toutes premières. Connaissance de soi, expériences, goûts, il vous offre un nouveau point de vue sur les atouts, parfois insoupçonnés, qui constitueront les bases de votre démarche. Ou plutôt les armes de votre succès !

Alors de quelle manière l’appréhender ? Avec quels objectifs, quels outils, seule ou accompagnée ? Voici un tour d’horizon de cette étape incontournable.

 

Un atout, qu’est-ce que c’est et qu’est-ce qu’on en fait ? 

 

Dans le cadre de votre reconversion ou de votre reprise d’activité, classons dans « atouts » tout ce qui peut vous aider à avancer, ce sur quoi vous pourrez vous appuyer pour les étapes suivantes :

  • trouver votre voie en vous connaissant mieux,
  • affiner votre projet en identifiant l’écart entre vos acquis et ce qui est requis ou souhaité dans votre métier cible,
  • savoir démontrer vos points forts en les illustrant par des exemples factuels.

  

Les atouts ne se limitent pas aux compétences acquises lors de vos précédentes expériences professionnelles, même si cette catégorie y trouve bien sa place. En matière de compétences, celles que vous avez développées dans des contextes plus personnels (dans vos loisirs, votre vie familiale ou comme bénévole dans une association, par exemple) sont tout aussi intéressantes à explorer. 

 

De même, si les savoir-faire (techniques ou spécifiques) sont ceux auxquels on pense souvent en premier lieu, les savoir-être sont également de vraies compétences. Ces qualités humaines ou soft skills peuvent faire toute la différence entre deux CV équivalents par ailleurs.

 

Et ce n’est pas tout : vos expériences, vos goûts, vos valeurs entrent aussi dans l’équation du bilan.

 

Comment mettre à jour ses atouts grâce à un (auto)bilan de compétences ?

 

Faire simplement la liste de vos compétences est un point de départ, mais vous risquez d’en oublier et vous n’aurez pas forcément l’exemple efficace pour les illustrer. Voici une façon de faire qui a souvent l’avantage de dévoiler les atouts que vous ne soupçonnez pas, et qui vous fournira de quoi les étayer : commencez par vos réussites, ces accomplissements qui vous rendent fière de vous. 

 

Car chacune de ces entreprises, qu’elle soit arrivée dans votre vie professionnelle ou ailleurs, est devenue un succès grâce à vos compétences. « J’ai redécoré la chambre de mon fils. » ou « j’ai décroché un contrat d’un million », elles sont toutes valables. Et vous verrez que vous avez beaucoup de raisons d’être fière !

 

Commencez par les raconter en quelques phrases qui permettront de discerner le contexte, la problématique, la façon dont vous l’avez résolue et le résultat final. Puis analysez quelles compétences vous avez mises en œuvre pour atteindre ce résultat. Avec une trentaine de ces réussites, il y a fort à parier que vous aurez identifié la majeure partie de vos forces. 

 

Cependant, ce n’est pas parce qu’on possède une compétence qu’on apprécie obligatoirement de la mettre en œuvre. Par exemple, vous pouvez être experte en planification, mais détester faire un planning ! 

L’étape suivante sera donc de déterminer si vous avez aimé utiliser chacune des compétences dans l’anecdote dont elle est issue. Vous obtiendrez ainsi un tableau révélateur de vos goûts.

 

Enfin, parmi ces derniers, ceux qui vous tiennent le plus à cœur, ceux que vous considérez comme de vrais moteurs pour vous, ce sont vos valeurs. 

 

Cerise sur le gâteau : les réussites qui vous ont servi de points de départ seront parfaites pour prouver vos compétences par l’exemple. 

 

Reconversion ou reprise d’activité : comment s’entourer pour mieux approfondir sa connaissance de soi ?

 

Faire le point sur ses atouts est certes un parcours personnel, mais rien ne vous oblige à le vivre seule. S’entourer peut même s’avérer très bénéfique.

 

Tentez l’expérience en sollicitant vos proches. Demandez-leur comment ils vous définissent. Pour eux, quelles sont vos forces ? Dans quel(s) rôle(s), quel(s) métier(s) vous voient-ils ? Vous constaterez que les résultats sont souvent non seulement instructifs, mais également très positifs. Et on n’a jamais trop de réassurance !

 

Et si vous n’êtes pas convaincue par l’autobilan, ou bien si vous sentez que vous avez besoin qu’un expert vous guide dans ce parcours ou qu’un travail en groupe vous serait profitable, n’hésitez pas. 

Selon vos préférences ou votre budget, vous pouvez vous faire accompagner par un coach en transition professionnelle ou par un organisme spécialisé dans la reconversion ou le retour à l’emploi. 

L’APEC, ainsi que Pôle Emploi font du conseil en évolution professionnelle, mais de nombreuses associations ou entreprises proposent également des parcours.

 

Quels que soient la méthode, les moyens, les outils, trouvez vos atouts et armez-vous pour votre reconversion !

 

 

Notre rédactrice du jour : Mathilde de Lagausie – rédactrice web Freelance

Plus
d'articles