audrey bouquet

Audrey Bouquet

Fondatrice de ZATIPIC, ferme pédagogique Bio
Auteure de : “A la rencontre de mes semblables à rayures”

Je suis Audrey Bouquet, née le 19 août 1976.

Dès mon plus jeune âge, le social m’a attiré et plus particulièrement l’accompagnement de personnes déficientes intellectuelles que j’ai pu côtoyer une première fois lors d’un séjour adapté dirigé par mon oncle, alors que j’avais 10 ans.

Mes études m’ont amené à travailler dans ce domaine au tout début de ma carrière professionnelle.

Mais très vite un choix m’est apporté : continuer les petits jobs sans réel intérêt pour moi dans les instituts médico-sociaux accueillant un public d’enfants et adolescents en placement ou accepter un CDI dans le contrôle qualité du poisson surgelé.

J’ai décidé de choisir cette deuxième option et de prendre la direction de Boulogne sur Mer afin d’apprendre ce nouveau métier sur le tas.

S’occuper de la sécurité alimentaire et de l’hygiène du personnel n’a pas été une mince affaire face à un public réticent, composé d’une équipe en place depuis quelques années, à 95 % masculine, assez âgée, ayant des habitudes non conformes.

Mais ma persévérance a payé.

Cependant, après 5 ans d’exercice dans cette unité de conditionnement, le burn-out a pointé le bout de son nez.

Après quelques mois de souffrance, mon retour a été chaotique et c’est donc après 7 ans dans cette société et après avoir effectué une Validation des Acquis et de l’Expérience pour obtenir mon DEUST technicienne de la mer et du littoral, que j’ai quitté le monde de l’industrie alimentaire.

S’en suivra une période de chômage puis le social me manquant, je suis repartie en formation pour obtenir le diplôme d’Educatrice Spécialisée en 2010.

Ce sésame m’a ouvert la porte d’un ESAT où je suis restée durant un peu plus de 7 années.

J’y avais une mission assez large puisque je prenais en charge l’accompagnement des personnes déficientes, l’aspect commercial et marketing, la qualité et la production.

En 2016, année de mes 40 ans, j’ai découvert une information qui bouleversera ma vie.

Après des années de questionnement quant à ma juste place dans la société, mes difficultés relationnelles, mes incompréhensions face à notre monde, j’ai appris que le décalage que je ressentais depuis toujours et qui était perçu par beaucoup comme pathologique était en fait normal.

J’apprends que je suis une personne à Haut potentiel, après un test passé chez une psychologue.

S’en ai suivi un changement radical de vie : j’ai divorcé de mon conjoint, avec qui j’étais depuis 14 ans, en me rendant compte que le mode de vie que j’avais n’était absolument pas en accord avec moi-même, puis j’ai quitté mon travail où je me sentais en souffrance depuis quelques mois à force de me battre contre des moulins à vents.

J’ai ensuite décidé de quitter mon appartement fraîchement acheté pour faire l’acquisition d’un camping-car afin de parcourir les routes de France durant presque 1 an.

C’est lors de ces 14000 km que j’ai rencontré des personnes qui me ressemblent et de là est sorti un livre de témoignages : A la rencontre de mes semblables à rayures (le zèbre étant l’autre nom donné aux surdoués) édité en avril 2018.

Durant ce voyage et la promotion du livre, j’ai beaucoup cherché ce dans quoi je pouvais me lancer par la suite. Il me fallait un travail porteur de sens et j’avais banni de ma vie le monde du salariat (sauf pour des missions ponctuelles en interim si besoin) .

J’ai participé à la formation à distance offerte par l’université des Colibris sur la permaculture, philosophie dont je n’avais jamais entendu parlé.

Puis dans la foulée j’ai découvert Jean-Martin Fortier, maraîcher sur petite surface au Quebec.

C’est à ce moment qu’il y a eu un déclic : je voulais créer ma propre ferme agroécologique.

Mes parents ont été maraîchers durant presque 50 ans et quelle n’a pas été leur surprise lorsque je leur ai demandé la parcelle d’un hectare et demi qu’ils avaient encore en propriété. Car il faut savoir qu’à l’âge de 15 ans je leur avais dit d’un ton très affirmé : « Jamais je ne reprendrais l’exploitation familiale ! ». Il ne faut jamais dire jamais…

Zatipik, ensemble cultivons notre bien-être, est né officiellement en octobre 2019, après obtention d’un BP Responsable d’Exploitation Agricole.

C’est une ferme maraîchère où je produis des légumes en culture naturelle, en m’approchant au maximum des principes de la permaculture.

Cet écolieu sera dès ce printemps ouvert au public, dans le but de permettre à chacun de découvrir ou redécouvrir le monde paysan, la biodiversité, le bien manger…

En savoir plus :

Site internet : www.zatipik.fr

Facebook et youtube : zatipik, ensemble cultivons notre bien-être

Instagram : @zatipik59

Mail : abouquet62@gmail.com

Tél. 06-74-65-56-86

© Webdesign et développement par Morgane Pichard