En 2000, elle quitte la politique et rejoint une start-up spécialisée dans l’aide à la décision et le management à Paris.

En 2003, elle entame une carrière scientifique. Elle est recrutée par l’EDHEC Business School à Lille, où durant 14 ans, elle dirige la chaire d’enseignement du Leadership et le centre de recherche sur la gouvernance et la direction d’entreprises de l’EDHEC Business School. En 2015, elle crée Open Leadership, un centre de recherche sur le leadership inclusif et la diversité en entreprises. Chercheur international, elle a publié de nombreux articles et chapitres d’ouvrages scientifiques sur la psychologie des hommes et des femmes de pouvoir et notamment sur le charisme et l’hubris des leaders. A l’EDHEC elle dirige le Bachelor en Gestion des ressources humaines, enseigne le management et forme des centaines d’entrepreneurs et de managers d’entreprises sur le leadership.

En parallèle, elle mène une carrière de conférencière et d’auteure : elle donne des dizaines de conférences dans les entreprises sur les thèmes du leadership mais aussi de l’égalité femmes/hommes en entreprises. En 2014, elle donne un TEDX talk sur le leadership inclusif. En 2013, elle publie son premier ouvrage, Leadership, un manuel de leadership à destination des chefs d’entreprises et en 2016, Hommes femmes leadership mode d’emploi, un mode d’emploi pour les entreprises et les dirigeants qui veulent réaliser l’égalité professionnelle.

Valérie Petit, s’engage également dans la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits. Elle se mobilise notamment pour la réussite des jeunes issus des quartiers : elle a été administratrice de Passeport Avenir une association de grandes entreprises soutenant le tutorat pour les jeunes issus des quartiers et co-auteur d’un MOOC à destination des jeunes des quartiers pour qu’ils développent leur leadership professionnel. Elle s’engage également en faveur de l’égalité femmes/hommes : administratrice du Laboratoire de l’Egalité, elle a publié un ouvrage de référence sur l’égalité professionnelle et sensibilisé de nombreux décideurs d’entreprises à travers ses conférences et ses ateliers.

Valérie Petit adhère à la République en Marche en 2016 et fait la campagne des présidentielles de 2017 comme simple militante à Lille. Elle est à l’initiative d’un appel des acteurs de l’égalité et de la diversité en faveur d’Emmanuel Macron : « pour la France de l’égalité et de la Liberté : votons ! »

En aout 2018, elle annonce son souhait d’être investie par LREM aux Municipales à Lille en 2020. En septembre 2018, elle reçoit le soutien de plusieurs personnalités politiques locales dont Jean-René Lecerf, Président du Département et ancien candidat à la Mairie de Lille.

Valérie Petit est membre de la commission des finances et rapporteur spéciale du Budget de la fonction publique (GRH publique), elle s’intéresse particulièrement aux questions de formation, de rémunération, de carrière, d’aide sociales et de qualité de vie des agents publics.

Valérie Petit est également membre du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale. En mars 2018, elle est rapporteure de la mission d’information « Mieux évaluer pour mieux agir », un plaidoyer pour le renforcement de l’évaluation des politiques publiques et notamment du rôle du Parlement en la matière. Elle prend régulièrement la parole pour soutenir le renforcement du rôle et des moyens d’évaluation du Parlement.

Valérie Petit s’investit particulièrement sur la politique de la ville et les mesures en faveur des habitants des quartiers. Elle a co-fondé un groupe de travail sur la politique de la ville avec 60 autres députés LREM et se mobilise sur le terrain notamment en faveur de l’emploi en promouvant le dispositif des emplois francs expérimenté dans la MEL.

En mars 2018, elle publie une tribune sur l’égalité professionnelle avec Fréderic Motte, Responsable du MEDEF Hauts de France ou elle plaide pour le « Name and Praise »

Valérie Petit est également connue pour son investissement dans la démocratie participative, la démocratie locale et la e-démocratie. A l’Assemblée nationale, elle est présidente du groupe d’étude E-démocratie. En décembre 2017, elle lance le Civic bus, la première permanence mobile et connectée de Député pour aller à la rencontre des habitants de sa circonscription et entre janvier et juillet 2018, elle anime 15 ateliers participatifs à Lille, Tourcoing, Marcq et Bondues autour des grandes réformes menées par le Gouvernement.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *